Qu’est-ce que l’éveil ?

«  L’éveil est impossible à définir. C’est irréalisable. Nous pouvons cependant utiliser des mots pour pointer dans la direction. Je donne comme définition de l’éveil, « l’expérience directe ». On peut avoir une expérience directe de n’importe quoi. Ce pourrait être une pierre et vous auriez une illumination de pierre. D’un arbre et vous auriez une illumination d’arbre. De vous-même et vous seriez illuminé de vous-même. Ainsi l’éveil ne porte que sur ce qui a fait l’objet d’une expérience directe…

Dans l’état d’éveil, il n’y a pas de différence entre ce dont on a fait l’expérience directe et la personne qui a cette expérience. Il n’y a pas de différence, ils sont en union. Il n’y a pas de séparation entre celui qui fait l’expérience et la chose dont il fait l’expérience. Ils sont le même. Il n’y a pas non plus le sentiment d’être entré dans l’expérience. On n’a pas le sentiment d’y être arrivé. C’est l’absolu lui-même. Et cet absolu est l’individu lui-même. Il n’y a plus de différence entre lui et la vérité. En yoga, cela s’appelle « samadhhi » ou « union ». Il n’y a pas non plus d’impression relative au temps telle que « je sais maintenant ce que je ne savais pas avant ». C’est «  je l’ai toujours su. Je ne savais pas que je savais ». C’est simplement ce qui est. Ce n’est pas une sorte de découverte. C’est la vérité éternelle elle-même. »