Un océan d’énergie

En se reliant aux structures de l’univers, on découvre un océan d’énergie dans lequel chacun peut puiser. Rien de plus facile, il suffit d’accepter l’énergie-conscience vitale-sentiment dont nous faisons partie, de cesser de résister et d‘avoir peur. Quand on saute dans cet océan, quand on s’y sent à sa place, on entre en interaction ludique avec lui. Le besoin de se bagarrer pour ceci ou cela s’estompe, on se sent plus détendu. Les choses viennent à nous, mais, au lieu de réagir aux choses, on leur répond. On tourne, on vire, on se penche vers l’extérieur et vers l’intérieur, on donne et on prend, d’un même mouvement continu. On s’étonne et l’on rit du contraste avec notre sérieux habituel, on remarque que les choses se produisent juste au bon moment et l’on apprécie.

Je ne veux pas dire que ce soit le bonheur absolu ou un perpétuel amusement. Tu peux te sentir déprimée. Mais dans les moments difficiles, si tu vas jusqu’au bout de ton ressenti, si tu acceptes ton état, tu vas commencer à sentir l’énergie et la sagesse même au plus noir de ta dépression ; tu vas voir ton état dépressif comme un moment, un aspect du tableau d’ensemble plus vaste.

Nous pouvons provoquer des transformations profondes dans notre culture si nous entrons en résonance avec cet océan d’énergie.